Designed by Новости гламура

Designed by Новостной портал

 
 

Contexte

                                                                                

CONTEXTE

On ne peut considérer le problème de la violence chez les jeunes séparément des autres problèmes de comportement. Les jeunes violents ont tendance à commettre divers délits. Souvent, ils manifestent aussi d’autres problèmes, comme l’absentéisme, l’abandon scolaire et la toxicomanie, le fait de mentir constamment, d’être très agressif physiquement et verbalement en milieu scolaire comme familial entre autres comportements antisociaux. Cependant, tous les jeunes violents n’ont pas de problèmes importants en dehors de leur violence et tous les jeunes à problèmes ne sont pas nécessairement violents. Il existe des liens étroits entre la violence chez les jeunes et d’autres formes de violence. Des enfants ou des adolescents témoins de violence familiale ou victimes de violence physique ou sexuelle, par exemple, risquent de considérer qu’il est acceptable de recourir à la violence pour régler des problèmes. Le comportement des parents et le milieu familial jouent un rôle essentiel dans le développement d’un comportement violent chez les jeunes. Une supervision et une surveillance qui laissent à désirer et des châtiments corporels pour punir des enfants sont des prédicteurs importants de la violence pendant l’adolescence et les premières années de l’âge adulte. Ces constats reflètent exactement ce que parents et autorités scolaires font face au quotidien tout en ignorant les conséquences destructrices sur leur milieu de vie que constituent l’école et la famille.

Abonnement à la Newsletter