Designed by Новости гламура

Designed by Новостной портал

 
 

Contexte

 

Par contre, des formes de violences très destructrices, qui sont souvent méconnues par nous autres parents, restent très difficiles à diagnostiquer. Ces situations qui dans la plupart des cas se produisent au niveau des établissements scolaires, ou lieux de distraction pour les jeunes, se traduisent souvent par une violence répétée, verbale, physique ou psychologique, perpétrée par un ou plusieurs jeunes (élèves ou autres) à l’encontre d’une victime, en position de faiblesse qui ne peut se défendre.

L’essentiel ici réside bien dans la répétitivité de ces agressions qui peuvent être mineures. C’est ce caractère continu et répété qui à long terme, peut altérer les fonctions cognitives telles que la mémoire, la concentration, les capacités d’abstraction.

L’une des difficultés majeures avec ces formes de violences, c’est que la victime a du mal à demander de l’aide car bien souvent elle pense être responsable du traitement qu’elle subit et a honte.

Ceci explique le devoir de tout parent de rester vigilent et veiller sur ces trois aspects :

-le physique : l’enfant refuse de s’alimenter, dort mal, néglige son corps et ou le maltraite ;

- le relationnel : il se replie sur lui-même, se montre agressif avec les autres ;

- les apprentissages : il désinvestit l’école, ses résultats sont en chute libre, il sèche les cours.

Le « EARLY WARNING SYSTEME » ou « SYSTEME D’ALERTE PRECOCE » pour la prévention, la détection et la prise en charge de ces violences fait donc partie à juste titre des offres du Cabinet International d’Information et de services -CIIS-.

 

Abonnement à la Newsletter