Designed by Новости гламура

Designed by Новостной портал

 
 

ACCOMPAGNEMENT ET SUIVI DES ENFANTS DIFFICILES

  1. La prévention

Des formes de violences très destructrices, qui sont souvent méconnues par les parents et autorités scolaires, restent très difficiles à diagnostiquer. Ces situations qui dans la plupart des cas se produisent au niveau des établissements scolaires, ou lieux de distraction pour les jeunes, se traduisent par une violence répétée, verbale, physique ou psychologique, perpétrée par un ou plusieurs jeunes (élèves ou autres) à l’encontre d’une victime, en position de faiblesse qui ne peut se défendre.

L’essentiel ici réside dans la répétitivité de ces agressions qui peuvent être mineures. C’est ce caractère continu et répété qui à long terme, peut altérer les fonctions cognitives telles que la mémoire, la concentration, les capacités d’abstraction.

L’une des difficultés majeures avec ces formes de violences, c’est que la victime a du mal à demander de l’aide car bien souvent elle pense être responsable du traitement qu’elle subit et a honte.

C’est à ce titre que le CIIS offre comme service le « EARLY WARNING SYSTEME » ou « SYSTEME D’ALERTE PRECOCE » pour :

  • Informer à temps réel le parent de l’absence de son enfant à l’école ;
  • Informer à temps réel le parent du comportement de son enfant (commission d’acte délictuel ou disciplinaire) au niveau de l’école ;
  • Identifier les fréquentations de l’enfant en dehors de l’établissement scolaire.
  1. La détection ou identification des enfants cibles

C’est l’outil majeur de notre intervention qui permet d’abord d’identifier des enfants qui expriment un mal-être. Ce travail se fait à travers l’observation du milieu d’évolution de l’enfant (école, rue, la maison). L’école qui fait partie de leur milieu de vie reste un lieu où règnent le secret entre élèves et certaines règles établies entre les jeunes qui excluent les parents et adultes encadrants. Pénétrer ce milieu suppose une certaine technicité qui fait appel à des professionnels avertis (éducateurs spécialisés, assistants sociaux, entre autres…).

L’engagement des intervenants du CIIS qui s’activent pour l’identification et la détection des enfants victimes ou auteurs de violences, nécessite une collaboration parfaite avec les équipes enseignantes et encadrantes. En effet ce sont les premiers acteurs dans le diagnostic de l’évolution positive ou non de l’élève.

  1. Le diagnostic social

Après la détection, l’assistante sociale reçoit l’enfant avec sa famille pour présenter son intervention. L’assistante sociale va favoriser avant tout la participation active de la famille en leur donnant un espace de parole qui leur permet d’exprimer leurs inquiétudes et attentes. Après les entretiens avec les différentes parties, tous les éléments utiles à la pertinence de référencement ou non sont mis dans un rapport remis à la famille avec laquelle, la mise en œuvre, si nécessaire, d’un projet thérapeutique ou de suivi et d’accompagnement est étudiée afin de préciser le mode de prise en charge le plus adapté.

  1. L’intervention des professionnels de santé

En fonction de chaque situation le CIIS déterminera le profil de l’intervenant le plus adapté (psychologues, psychiatres, nutritionnistes, orthophonistes…) partenaire du cabinet pour une prise en charge adaptée de la cible.

  1. Le suivi accompagnement

Dès qu’une situation se présente l’équipe pluridisciplinaire du CIIS se réuni pour définir une stratégie pour bien accompagner l’enfant et au-delà la famille. Ces moyens sont divers. Par ailleurs le sujet de l’enfance et de l’adolescence en mal d’être   est une réalité et comme déjà souligné, leurs comportements dans leurs milieux de vie ne sont pas souvent les meilleurs. L’un des nouveaux angles d’approche de ce mal d’être des enfants a été de s’interroger sur la responsabilité des parents, sur l’absence des pères de ces adolescents, sur la capacité des familles à élever leurs enfants, puis sur leurs compétences, pour aboutir à la nécessité d’un apprentissage de la « parentalité » dans une société nouvelle, majoritairement urbaine et composée de familles souvent aux géométries renouvelées. Si l’on sait que l’éducation est du ressort exclusif des parents, le CIIS par une des actions pluridisciplinaires, accompagne la famille et l’enfant par la mise œuvre de plusieurs outils telle la thérapie familiale entre autres.  

Abonnement à la Newsletter